Revenu, production, emploi et productivité marginale du travail

Revenu, production, emploi et productivité marginale du travail!

Dans la théorie de Keynes, on suppose que la demande globale de production détermine la production réelle et le revenu réel. C’est le résultat de son hypothèse selon laquelle, dans une économie développée et en situation de chômage, l’offre de production sera parfaitement adaptée à sa demande, c’est-à-dire que les entreprises seront parfaitement disposées à produire quelle que soit la demande qui leur est demandée.

La qualification «économie développée» indique que l’économie de la terre, du capital fixe et des autres intrants utilisés conjointement avec le travail pour produire un produit est une économie, de sorte que ce ne sont pas les pénuries d’intrants autres que le travail qui peuvent jouer un obstacle au plein emploi, comme c'est le cas dans de nombreux PMA. Ce qui gouverne l’emploi dans les économies développées, c’est le niveau de production à produire, lui-même déterminé par la demande globale.

Le lien entre la production (Y) et l’emploi (N) est censé être fourni par la fonction de production globale:

Y = f (N; K o ),

F /
N> o
2 f /
N 2 <O (13.16)

Ce qui précède est une fonction de production à court terme. En tant que tel, le stock de capital est considéré comme donné à Ko. La forme fonctionnelle donnée par f (.) Est supposée représenter la technologie dominante. Les deux qualifications supplémentaires indiquent que la productivité marginale du travail est supposée être positive mais en diminution à mesure que plus de travail est combiné au montant de capital donné K o . Une fois que nous connaissons la valeur de Y à produire, alors, étant donné K o, Y = f (N; K o ),

F /
N> o
2 f /
N 2 <O (13.16) peut être utilisé pour déterminer N. Tout ceci est schématisé à la Figure 13.4.

Sur la figure 13.4, la courbe f (N; K o ) en pente montante représente l’équation Y = f (N; K o ),

F /
N> o
2 f /
N 2 <O (13.16), étant donné une certaine quantité de capital K. Il est tiré concave vers le bas pour montrer une productivité marginale décroissante du travail. Supposons que les conditions de la demande incitent les entreprises à produire un niveau de production équivalent. Compte tenu de la fonction de production particulière, cela nécessitera que N quantité de services de main-d'œuvre soit utilisée (par unité de temps). Ainsi, le niveau d'emploi offert et occupé dans l'économie sera non. Les flèches directionnelles sur la figure montrent que la causalité va de Y à N.

À partir de la figure 13.4, nous pouvons également montrer la détermination de la productivité marginale du travail (MP L ). Selon l’hypothèse déjà exprimée dans l’équation Y = f (N; K o ),

F /
N> o
2 f /
N 2 <O (13.16) ce sera une fonction décroissante de N et variera donc d'un point à l'autre de la courbe f (.). Pour Non, cela sera donné par la pente de la tangente AB à la courbe f (.) Au point F où la verticale passant par Non rencontre la courbe.