Essai sur l'importance de la gestion durable de l'eau

Essai sur l'importance de la gestion durable de l'eau!

Une étape nécessaire pour réduire les effets néfastes sur l'eau douce ainsi que sur l'environnement marin consiste à utiliser l'eau de manière plus efficace. Une stratégie fondamentale de la gestion durable de l'eau consiste à intégrer les objectifs de la gestion de l'eau dans la planification physique, sociale et économique. Cela inclut la gestion de l’agriculture, la planification globale de l’utilisation des terres, l’utilisation des ressources forestières, la protection des zones côtières et des environnements marins contre les activités terrestres. Cela peut aider les planificateurs à utiliser plus efficacement l'eau.

1. Stratégie de conservation de l'eau:

L'utilisation conjointe des eaux de surface et des eaux souterraines devrait être encouragée afin de réduire l'utilisation d'eau et d'atténuer la dégradation des ressources en eau et en sol. Diverses technologies de recharge des nappes souterraines, telles que l’utilisation de puits creusés, de mares, de structures de captage d’eau dans les drains et les rivières, devraient être étudiées pour des raisons de faisabilité.

2. Collecte des eaux de pluie:

La collecte des eaux de pluie est définie comme une méthode permettant d'induire, de collecter, de stocker et de conserver les eaux de ruissellement locales pour l'agriculture dans les régions arides et semi-arides. Fondamentalement, la gestion de la végétation, le traitement de surface et le traitement chimique sont impliqués dans l'incitation au ruissellement. La gestion de la végétation est plus efficace dans les zones ayant des précipitations annuelles supérieures à 280 mm.

Les zones arides souffrent de pénurie d’eau causée par de faibles précipitations annuelles. Le problème est souvent résolu par l'introduction de l'irrigation, à condition que des eaux de surface ou souterraines soient disponibles. Un système de drainage efficace est nécessaire pour maintenir un équilibre salin favorable à la croissance des cultures. De manière générale, la collecte des eaux de captage dans les bassins versants et des eaux de ruissellement est la principale méthode de collecte des eaux de ruissellement. L'objectif de la stratégie de collecte de l'eau par micro-captage est de stocker suffisamment d'eau de ruissellement pendant la saison des pluies afin de répondre aux besoins en eau de la culture. Une autre méthode consiste à collecter l’eau de pluie dans de petites fosses puis à la recycler.

Des stratégies appropriées de conservation de l'eau, telles que la conservation de l'eau de pluie par les terrasses en pente et différents moyens de stockage de l'eau, y compris le stockage souterrain, varieront en fonction des caractéristiques de la région et sont particulièrement importantes dans les zones arides.

3. Gestion de l'irrigation:

Parmi les autres mesures envisageables, citons l'amélioration de la gestion de l'irrigation, par exemple le revêtement de canaux et l'utilisation de systèmes d'irrigation à haute efficacité pour prévenir la dégradation des sols due à la salinisation et à l'engorgement des sols. L'utilisation d'eaux usées traitées pour l'irrigation augmente l'eau douce disponible pour d'autres utilisations, y compris le maintien d'écosystèmes aquatiques sains. Une utilisation réduite des engrais dans l'agriculture peut réduire le besoin de traitement coûteux de l'eau des masses d'eau avoisinantes pour la rendre adaptée à un usage humain.

4. Gestion des bassins versants:

L'une des stratégies les plus simples pour améliorer à la fois la gestion de l'approvisionnement en eau et la qualité de l'eau est la protection des bassins versants par le maintien de bandes tampons à végétation naturelle le long des cours d'eau, des berges de rivières et autour des lacs.

Il y a une différence entre bassin versant et bassin versant. Selon un groupe de pensée, la zone qui draine de l'eau dans une rivière est qualifiée de bassin versant et la ligne de démarcation entre les bassins adjacents est appelée la ligne de partage. L'autre groupe définit la zone drainée par une rivière comme bassin versant ou bassin hydrographique. Kenneth Brooks a distingué sur la base de l'échelle. La ligne entre les zones adjacentes est appelée le bassin versant. Le bassin fluvial est plus grand qu'un bassin versant et couvre la totalité de la surface drainée par le fleuve et son système tributaire.

La gestion des bassins versants doit être considérée comme un processus de planification participative, de mise en œuvre, de suivi et d’évaluation d’un plan d’action impliquant des ressources naturelles, humaines et autres. Une approche holistique de la conservation des sols et de la gestion des bassins versants devrait prendre en compte les liens physiques, socio-économiques et institutionnels existant entre l'amont et l'aval d'un bassin hydrographique ou d'un bassin versant.

5. Préservation des zones humides:

C'est un élément important de la protection des bassins versants. Les gains de qualité de l’eau et de stockage de l’eau naturelle qui en résultent peuvent réduire la nécessité, et donc les coûts de traitement et de stockage de l’eau en aval.

6. Établissement d'une station de traitement des effluents (ETP):

L'installation d'une usine de traitement des effluents constitue la première étape pour contrôler la pollution industrielle. Les effluents sont traités selon diverses normes, telles que les normes relatives aux rivières, les plans d'eau intérieurs et les normes relatives aux égouts, en fonction du lieu où l'eau traitée doit être drainée.

7. Participation communautaire:

La participation de la communauté à la construction, à l’exploitation, à la maintenance et au financement des systèmes d’approvisionnement en eau devrait renforcer les institutions villageoises. D'autre part, les organisations de femmes doivent organiser des programmes de sensibilisation qui permettront aux femmes de se rendre compte de la rareté de l'eau et, par conséquent, de prendre des mesures pour la conserver.